Vous êtes ici

Back to top

Une reprise en douceur

Légifrance
Le décret publié au Journal officiel du 1er juin assouplit les contraintes pour la pratique artistique, dans certaines conditions et en respectant les consignes sanitaires et la distance d’au moins un mètre entre deux personnes, bien sûr ! Le principe des mesures d’hygiènes (lavage régulier des mains, tousser dans son coude, mouchoir à usage unique et ne pas se toucher le visage) et de 10 personnes dans les lieux publics reste la référence, sauf pour les activités et réunions professionnelles (donc les ensembles musicaux professionnels !) et la pratique artistique qui peut se faire dans les établissements d’enseignement avec des groupes de 15 personnes maximum. De même, le port du masque est obligatoire sauf pour la pratique d’activités artistiques.

Sont également autorisés :

– L’organisation d’épreuves de concours ou d’examens (article 28)

– L’enseignement supérieur pour l’accès à la formation continue ou en alternance, aux laboratoires et unités de recherche, aux bibliothèques et centres de documentation, aux services administratifs et de médecine préventive et équipements informatiques

Les enseignements artistiques (Établissements ERP de type R) pour la pratique individuelle ou en groupe de 15 personnes maximum

Dans le domaine du spectacle vivant, ne peuvent être ouverts au public :

– Dans tous les départements : les salles de danse (ERP de type P) et les établissements d'enseignement artistiques s’il y a des groupes de plus de 15 personnes

– Dans les départements en zone orange : les salles de spectacle (ERP de type L) et les Chapiteaux (ERP type CTS). Mais ces établissements peuvent ouvrir dans les départements en zone verte si les personnes accueillies sont assises, espacées d’1 siège entre chaque personne ou chaque groupe de moins de dix personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble et sans accès aux espaces permettant des regroupements (tels que foyers, bar …) sauf s’ils sont aménagés de manière à garantir les règles sanitaires et de distance, avec port du masque.

Pour mémoire :

Le maintien de la distanciation physique et le port du masque ne s’applique pas nécessairement pour les personnes en situation de handicap et les personnes qui les accompagnent.
Le préfet peut prendre des mesures restrictives lorsque l’évolution de la situation sanitaire le justifie pour lutter contre la propagation du virus.

Décret complet (Chapitre V, article 45) disponible ICI